Liquide de refroidissement moteur : un rôle essentiel

Le liquide de refroidissement tient un rôle très important dans un moteur. Il consiste à stabiliser la température du moteur. Il faut faire attention car le liquide de refroidissement moteur est un produit exigeant certaines mesures à l’emploi mais également pour son recyclage.

Le rôle du liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement moteur ne bouillonne qu’à plus de 100°C et afin qu’il refroidisse, les températures devront réellement baisser. Son rôle primordial est de garder une stabilité en termes de température du moteur. Ainsi, on évite la surchauffe et en même temps, l’eau ne gèle pas. De temps en temps, on appelle ce liquide caloporteur liquide antigel. Par contre, cette dénomination est inadéquate. Il emmène les calories produites en surplus par le moteur vers le radiateur et que celui-ci ne peut désemplir seul. Il sert également à restreindre les risques d’oxydation ainsi que les dépôts de calcaire à l’intérieur du circuit. Son rôle est alors très important dans la bonne marche du moteur.

Comment contrôler le niveau du liquide de refroidissement ?

Afin d’être certain de ne pas mettre en danger un moteur de voiture, il faut vérifier quelques points. À savoir : le niveau du liquide de refroidissement moteur une fois tous les trois mois, ses qualités antigel et ses agents anti-corrosifs. Ces derniers se décomposent avec le temps. Il faut faire très attention au moment du contrôle du niveau  parce que le liquide s’attaque aux muqueuses ainsi qu’à la peau. Para ailleurs, cette vérification doit être faite quand le moteur du véhicule est froid. Concernant le niveau du liquide de refroidissement moteur, il ne doit jamais descendre au-dessous du niveau imposé. Le niveau du liquide de refroidissement sert d’indicateur afin de contrôler si votre auto est en bon état de marche.

Ce qu’il faut faire en cas de perte de liquide de refroidissement

Quand on voit que le liquide de refroidissement moteur diminue, on doit vérifier si une durite n’est pas brisée et si aucun collier n’est défectueux. Il faut contrôler l’étanchéité du circuit de liquide de refroidissement et aussi tous les composants de ce circuit. À savoir : le radiateur, le thermostat, la pompe à eau, le bocal d’expansion ou le GMV. Il peut y avoir plusieurs causes comme la fuite de la pompe à eau, la détérioration du radiateur ou des durites desserrées. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux avoir recours à un professionnel afin de ne pas risquer d’abîmer le moteur. Le changement d’une durite n’est pas vraiment coûteux (comptez 100 euros à peu près) à l’opposé de celui d’un joint de culasse (entre 1000 et 3000 euros).

Quels sont les contrôles lors d’une révision automobile ?
Entretien de boîte de vitesse automatique DSG